Nature

Les 2 espèces le plus emblématique a Agimont:

Le grand rhinolophe, joyau de nos tunnels, y hiberne tout l'hiver, choisissant pour cela les zones les plus chaudes et les plus calmes. Son nez en forme de fer à cheval et son sonar à 80 kHz le rendent difficile à confondre. Il installe sa colonie de reproduction dans un emplacement bien chaud, d'où les jeunes de l'année partent chasser les bousiers et insectes coprophages dans les praires avoisinantes.

Description morphologique

Cette chauve-souris de grande taille possède un pelage roussâtre sur le dos (plus gris chez le jeune) et gris-blanc à blanc-jaunâtre sur le ventre. Au repos et en hibernation, le Grand Rhinolophe s'enveloppe de ses ailes , ne laissant apparaître que son museau en forme de fer à cheval , d'où le nom de "grand fer à cheval" qui lui est parfois donné.

Longueur tête et corps: 57-71 mm

 Longueur avant-bras: 54-61 mm

 Longueur oreilles: 20-26 mm

 Envergure: 350-400 mm

 Poids: 17-35 g.

Espèce protégée, le Grand rhinolophe est considéré comme une espèce vulnérable dans de nombreux pays européens. On constate en effet une diminution des effectifs et une contraction de son aire de répartition. Le rhinolophe fer-à-cheval est rendu vulnérable, comme les 4 autres espèces de chauve-souris européennes, par la dégradation de ses lieux de reproduction et par une nourriture moins abondante. L'espèce a ainsi disparu des Pays-Bas. Elle est fortement menacée aux marges de son aire de distribution : Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse et Pologne. En France, les effectifs sont encore relativement importants, avec un effectif total connu approchant les 30 000 individus. La  Champagne-Ardenne, conservent quant à elles localement des populations significatives (6 825 individus, soit 24 % de l'effectif total).

 

Cette orchidée est reconnaissable à sa floraison inversée : les fleurs du sommet de l'inflorescence s'ouvrent en effet avant celles de la base. Le labelle est fortement trilobé.

On les trouve.
En terrain calcaire, sec, en pleine lumière ou sous léger ombrage en zones de pelouses, 60% de la surface de la Citadelle

Aire de répartition
Espèce méditerranéenne-atlantique de l'Espagne à l'Angleterre, à l'Est jusqu'en Iran. Également présente en Afrique du Nord.

 Elle atteint sa limite nord sur le continent européen en Belgique, où elle est considérée comme très rare

Vulnérabilité

L'espèce est classée "LC" :

 Cette orchidée est cependant protégée dans diverses régions de France métropolitaine.
Elle est inscrite sur la Liste rouge des espèces menacées en France.

plateau paintball